Traditional Hand-lettering

John Pawson

Au Design Museu jusqu’au 31 Janvier 2011

http://designmuseum.org/exhibitions/current-exhibitions

R.M. / Rapport mensuel /// Sept. 2010

BauerHelvetica

Comeback…

L’odeur du street art

Krink_streetart

J’adore l’odeur des villes, surtout des grandes… et plus particulièrement  celle de New-York… J’aime sa fragrance aux accents de bitume chaud, de gaz d’échappement, de pneus, de sueur de coursiers, de hot-dogs, de pastrami, d’énergie…

Mais récemment, alors que je coulais des jours heureux a travers les rues de cette merveilleuse ville, à humer son odeur… je m’aperçus rapidement qu’une composante de celle-ci manquait terriblement : celle du street art, aux accents de bombes de peintures, d’encre indélébile, d’affiches sauvages, de stickers…


C’est comme si une partie de l’essence de la ville était en train de disparaître, de s’éteindre…


Cette sensation fut d’autant plus présente lorsque je m’aperçus que les “masterpieces” de WK interact entre Soho et le Lower East Side avaient  tout simplement  disparu avec les murs qui étaient leurs supports ou vivaient désormais sous une épaisse couche de peinture blanche, … Disparu aussi son atelier du 101 Stanton street, remplacé par un magasin prônant un style de vie bio et naturel… Drôle de symbole… L’odeur de la peinture noire et le style guerilla urbaine de WK remplacé par des odeurs de plantes et des textiles bio…

Seule une petite trace de son passage dans le quartier  subsiste:  une fresque à flan de toit au-dessus  du 97 Stanton street (on peut même en apercevoir un petit bout sur  googlemaps  juste au dessus de  chez Jae Deli Supermarket)… Pour toutes les autres oeuvres de WK recouvertes ou disparues à ce jour, reste donc les images couchés sur pellicules…et le site internet de WK: http://www.wkinteract.com/

Voici une petite vidéo envoyé par  WK, himself…:


Alors que Paris et la Fondation Cartier célèbrent le parfum si particulier de cette ville qui fit naître le street -art…New-York serait-elle en train de vouloir changer d’odeur ?!

WK_newyork_03

Le grand monde d’Andy Warhol n’est pas au grand palais

leGrandMondedeWarhol

Hier ma moitié et moi décidions d’aller  voir l’expo « Le grand monde d’Andy Warhol »…

Espérant que le soleil avait fait  fondre les files d’attente habituelles…

Dimanche 13h30 … personne… en moins de 2 min nous avions nos billets…

Moins de  2 min plus tard  un homme se précipitait vers nous, en nous demandant expressément de laisser  au vestiaire sac et appareil photo… soit…

Je trouve l’intervention limite  mais bon… je m’étonne tout de même que pour une expo consacrant un artiste ayant vécu et travaillé appareil photo à la main… on en interdise l’usage…Mais soit…

Impatient de contempler les oeuvres j’évite la polémique …

Nous  rentrons dans l’expo… la déception se poursuit…

Le mur introductif est sans âme, les textes insipides, les typos mal choisies, et mal transférées sur le mur…

Toute l’exposition sera dans la droite ligne de cette introduction :

– Scénographie sans parti pris, fade, sans intérêt …

– Certaines oeuvres  bien que magnifiques, hors sujet avec la thématique

(Crowd _1963, Coca-Cola _1962, les Silver Flotations_1966, Shoes_1980

– Des polaroids (mais si peu) placés sous des vitrines sans âme

– Quelques citations du maître  par ci par là, quasi invisibles dans une typo et un corps mal choisi (on observe même une erreur de corps typographique  sur  une lettre au milieu d’une citation)

– Peu ou pas explications. Les explications introductives de chacune des 16 salles sont rapides et  sans intérêt (connaître la marque des appareils photos ou des caméras D’Andy Warhol ainsi que leur date d’ achat  n’aident  en rien à la compréhension de l’oeuvre )…

– Nul part il est fait état de son talent dans l’usage des couleurs…

– Les salles se succèdent  les unes aux autres avec toujours la même déception,

Il faut attendre la dernière salle  au papier peint vache et aux ballons d’hélium pour ressentir  l’esprit Warholien…

On comprend  pourquoi il est interdit de photographier ou de filmer,

les organisateurs ont sans doute peur de voir dans le grand public quelques images de cette exposition ratée.

Une  chose est sure  … »Le grand Monde d’Andy  Warhol » n’est pas  au Grand Palais.

Le monde riche, exubérant, foisonnant de créativité qu’était celui d’Andy Warhol n’a visiblement  pas été  compris  par le commissaire de l’exposition encore moins du scénographe…

Bref on est loin des précédentes  expositions consacrées à ce génie du xxe siècle, …

On est très très loin de la magnifique exposition qui avait eu lieu  au musée d’art  moderne de Lyon en 2005.

On est loin, très très loin de ce grand homme, et de son esprit si créatif…